” Ma petite culotte toujours mouillée”

Depuis un certain temps, je ne fête plus la Saint-Valentin, je n’ai jamais eu l’occasion de te déguster en même temps que du chocolat. Recevoir des fleurs, des peluches avec du coeur, du chocolat… Un moment pour certains de montrer que quelqu’un pense à eux mais, pour d’autres c’est une fête comme les autres. Pour moi, célebrer la Saint-Valentin, c’est de passer une journée au lit avec toi tout en délectant ton corps chaud et suave.

Comme d’habitude, nous célébrons toute une semaine la Saint-Valentin, nous blablatons au téléphone, nous sextons pour embellir nos journées… Notre semaine commence super bien cette année… Avant-hier au téléphone, lors de l’appel vidéo (toi en classe et moi au travail), tu t’es entrouvert ta chemise et moi j’admirais ta succulente peau toute noire et si sensuelle. Incapables de faire le moindre bruit, nous commençons par une dégustation occulaire, nous avons laissé parler nos yeux tout en mordillant délicatement nos lèvres.

Nous nous sommes longuement fixés, des petits sourires à l’infini et des regards doux… Nous dégustons amoureusement cet instant magique. Je te chuchotes des petits mot doux et toi, tu me murmures des paroles sensuelles à en perdre la tête. Nous apprécions ce tendre moment comme des petits matins frais quand à peine une brise se fait sentir. Nos esprits commencent à s’imaginer des scénarios érotiques.

Je me vois sur un bateau en plein hiver, je me défis de ma chemise, de mon pantalon et j’ai envoyé tout cela balader par dessus bord y compris mon string minimal et mon soutien-gorge de fine dentelle. Je m’agenouille devant toi offrant mon coprs nu à une pneumonie certaine et moi délectant gentiment ton extrémité. Puis d’une main autoritaire, tu me plaques sur le bord en me chevauchant comme un fou.

Ta main droite remonte doucement mon dos, mon flanc, pour s’égarer sur mon sein, je te sens dur comme du bois d’ébène. Ce moment intense nous fait rugir comme deux lions affamés à la recherche de proies. Mes mains chaudes se joignent à tes mains moites, nos corps s’illuminent sous le soleil de plomb qui survole le haut bateau et nous s’adonnons à coeur ouvert sans aucun retenu.

La chaleur augmente, tes mains accaparent le rebord du bateau et je ressens craquer le cuir mâle sous mon corps. Pupilles dilatés, des sueurs dégoulinant à grosses gouttes, coprs chauds et humides, ondulation désordonnée des cheveux… Nous avons pris avec ardeur nos pieds. L’innocence et la passion mêlées… Les yeux fermés, l’air électrisé, nos lèvres humides. J’en perds le souffle. Tu m’étreins et je te serre, c’est une danse latine entre amoureux qui n’ont plus que l’amour et le désir entre eux.

Nous avons changé de position pour entamer notre deuxième round, je te bouscule sur le lit et j’admire ce délicieux chocolat. Je regarde avec délicatesse ton corps, mon envie augmente, je suis ton unique convive, oh mon Dieu, je vais te dévorer. Tu m’offres ton art culinaire et moi en tant que fin gourmet, je vais te déguster… Regardant tendrement chaque parcelle de ton coprs et ton soldat au garde à vous, je m’apprête à m’allonger sur toi… Rire

Un collègue a fait irruption dans mon bureau. Sursautée… j’ai laissé tomber le téléphone par terre et j’ai souri bêtement… Notre moment magique a pris brusquement fin ce jour là. C’est à cet instant que je me rends compte que j’étais assise dans mon bureau et toi à l’autre bout du monde. Appel vidéo terminé, nous avons repris nos programmes de la journée, aucun de nous deux n’a été satisfait… La seule chose, nos ébats érotiques continueront réellement le 14 février prochain.

Dossier à suivre…

Par Esther V. (Bibi toutan)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.