“Confinée chez moi, toi, t’habites mon esprit”

La vie est drôle et parfois amusante, je m’en souviens qu’on me disait que rester chez soi n’aboutira à rien et aujourd’hui on nous demande de rester à la maison pour sauver des milliers de vie… Tout ceci ne m’effraie pas et pourtant cette solitude augmente mes désirs charnels, j’ai envie de te prendre dans mes bras, te cajoler et t’offrir mon tout… Ton odeur, la douceur de ta peau si douce sur la mienne, la saveur de tes douces lèvres, tout ça me manque tellement.

Je donnerai tout ce que j’ai pour te toucher juste une seconde. Comment rester chez moi sans toi à mes côtés, comment rester chez moi sans pouvoir t’embrasser et traverser séparément cette épreuve. Tu désires venir me voir mais, je ne peux pas t’accueillir. Ce confinement aurait dû nous prendre ensemble sous le même toit. Des mauvaises nouvelles par ci par là et je ne cesse de penser à toi rien que toi… Sans toi à mes côtés, mon esprit erre dans la nuit.Comment peux-tu me manquer à ce point?

Je dors presque plus, je mange peu, le stress m’envahit mais si t’étais avec moi je pourrai le surmonter vaillamment. Ce dimanche matin, Je me réveille fatiguée, bizarre et déboussolée. Je fais les cent pas dans le couloir de la maison, je réfléchis à ce qu’aurait été ma vie il y a un an… Tu m’as parlé de mariage, oui, nous vivrons pour toujours… Et ce que je veux aujourd’hui c’est juste un ami, un amant, un confident. J’ai besoin de toi pour te confier mes pires craintes, mes drôles de rêves et mes envies… C’est pas trop fun au phone ou sur whatsapp. Tu habites totalement mon coeur et mes pensées.

Tout devient inespéré. La souffrance d’être aussi loin de toi est intenable, je la ressens au plus profond de mon corps. Certaines photo font hurler de rire, d’autres m font pleurer. Je ne maitrise rien car ton absence m’engloutit petit à petit. Je sais ce que je vais endurer dans les prochains jours, quel supplice! La sollitude sera mon lot à chaque instant, ce confinement me sort par les yeux. Le monde est en train de changer, le virus est notre ennemi commun difficile à vaincre. Mais, je veux rester positif juste pour t’embrasser encore une fois et te sentir de nouveau en moi.

Ce dimanche 29 mars 2020 ne ressemble à aucun jour, il est si triste, sombre malgré le soleil qui brille. Tout le monde s’attend à une bonne nouvelle (le corona virus est vaincu)… Malheureusement ce foutu virus continue de nous empoisonner ici et ailleurs, il n’y a aucune issue, personne n’est épargnée. Je peux veiller sur ma mère car elle habite avec moi et nous sommes confinées ensemble mais, toi où es-tu? Que manges-tu? Tu es seul chez toi dans une sombre maison, t’as personne à qui parler si ce n’est par téléphone. Mon esprit habite chez toi car je ne cesse de m’imaginer avec toi mon amour.

Au téléphone, nous passons notre journée entière à se parler, s’admirer et même faire l’amour… Ca ne suffit pas, je te veux avec moi en ce moment stressant. Ta mauvaise humeur, ton entêtement me manquent tellement. Promets moi que notre amour grandira davantage, que nous deux c’est pour la vie. Moi, je ne peux pas te promettre une vie en rose, mais je te promets d’être toujours présente à tes côtés et de te supporter. Je me demande combien de mois allons-nous rester en confinement… C’est ma plus grande question pour l’instant. Et si je me souviens bien, tu es dans mes pensées, dans mes rêves, tu m’habites mon ange. Confinée chez moi et pourtant mon esprit demeure chez toi.

Maillot bleu, jeans bleu foncé, c’est comme ça t’étais habillé la dernière fois qu’on s’est vu. Tu voulais pas prendre ton avion, tu voulais rester avec moi E… Et je t’ai encouragé à y aller dans l’espoir de te revoir dans dix jours. Aujourd’hui je donnerai tout pour remonter à ce jour précis où tu me disais qu’on va se revoir pour le carnaval et ça fait déjà un mois depuis que t’es rentré et le virus nous met tous en confinement. Pour toi je peux tout faire, détacher mon esprit de mon corps, je sais que je ne pourrai pas te toucher mais, au moins je pourrai te voir tous les jours… Tu m’as appris de nouveau à faire confiance aux autres, avec toi, je sais qui je suis réellement. Tu me manques énormément en ce temps de crise! Le jour où nous serons de nouveau ensemble face à face, la terre tremblera de joie car nous saccagerons le monde d’amour.

Par Esther V. (Bibi toutan)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.