“Mon péché mignon”

Un jour,  je naviguais sur mon Android pour trouver des amis et discuter un moment,  je ne savais pas que j’allais rencontrer une personne formidable et dynamique. A peine regarder le profil,  je suis déjà amoureuse de ce que j’avais vu,  je voulais le rencontrer à tout prix et prendre un verre avec lui. Le seul hic, on était que deux inconnus… J’avais peur de lui dire à quel point il m’attirait et ses messages sur les réseaux sociaux me faisaient rougir à chaque fois que mon téléphone se mettait à vibrer.

Je passais mon temps à admirer ses photos,  à liker,  à laisser parfois un commentaire. Je le voulais dans ma vie mais, j’évitais qu’il me prenne pour une harceleuse en l’écrivant trop souvent. J’étais totalement en admiration devant une beauté assez rare. Cet inconnu avait tout pour combler une femme telle que moi. Charmant,  dynamique,  cool,  gentille,  respectueux, intelligent,  passionné,  affectueux, généreux et plein de bonté… C’était ma personne idéale. Je le rêvais à chaque fois que je ferme les yeux, il m’obsédait.

Il m’a déstabilisée, il m’a rendu accro des réseaux sociaux. Je voulais lui dire à quel point je l’aimais et combien il était important pour moi. On n’a jamais parlé par messagerie,  je le vois que sur les réseaux sociaux,  mais il m’attirait plus que tout… S’il postait une photo,  j’étais la première à liker. S’il parlait de quelque chose sur son mur,  j’étais première à donner mon opinion. Il m’avait ensorcelé, il faisait un effet magique sur moi. Je voulais qu’il me touche, qu’il m’embrasse et m’attire dans son lit douillet. Je fantasmais!

Un jour,  j’étais allée quelque part pour me détendre et passer du bon temps dans un resto de la ville. J’étais assise au fond de la pièce pour avoir une vue d’ensemble sur les personnes qui rentraient et sortaient. Je buvais ma deuxième bière en regardant la télé qui passait un film que j’aimais bien “So Close”. J’étais distraite sur l’action où Sue allait tuer ses employeurs,  je dégustais avec mes yeux cette partie du film lorsque quelqu’un m’a touché le dos. “Bonsoir, je suis Dr S.B,  je te regardais depuis un long moment tu ressembles à quelqu’un que je connais”…  J’ai pris quelques secondes pour me retourner et là,  j’ai vu un ange. Oui, il était à côté de moi,  son verre de téquila à la main,  il me souriait. 

Mes mains sont devenues moites d’un seul coup, la personne que j’admirais,  que je voulais rencontrer était là tout près de moi. Au lieu de lui dire mon nom,  je lui ai marmonné ” t’es réel ou je rêves”,  il continue de sourire et m’a dit “non,  je suis là avec toi, dis moi, on se connait pas vrai?”… Je voulais répondre mais ma bouche refuse de prononcer un seul mot, c’était bizarre. Mon esprit murmurait les mots et moi je n’arrive même pas en placer un.  Puis il m’a tappé le dos et m’a fait signe qu’il est assis là-bas et que je pourrais venir lui parler. 

J’étais hypnotisée par sa beauté,  son charme,  son sourire,  ses lèvres si pulpeuses, l’architecture de son corps qui apparait à travers ses vêtements. Il était plus beau en vrai que sur les photos. C’était réellement un ange. De toute ma vie, je n’ai jamais rencontré quelqu’un comme lui, un docteur aussi beau. Je ne cesse de jeter un coup d’oeil à l’endroit où il était assis,  c’était comme un aimant qui m’attirait. Oh mon Dieu,  je n’arrivais pas à y croire,  il était dans la même pièce que moi et je n’arrive pas à lui exprimer tout ce que je voulais qu’il me fasse.

Quelques minutes se sont écoulées… On était toujours là dans ce resto. Lui avec ses 2 amis et moi assise toute seule, oubliant même mon prénom. J’étais comme un enfant devant un gros gâteau au chocolat qui léchait ses lèvres en attendant impatiemment un morceau mais qui n’arrête pas de le fixer. Euh oui,  c’était moi l’enfant et lui le gâteau au chocolat que je voulais à tout prix déguster. Il se levait et se rapprochait encore une fois tout près de ma table, ”  Je ne veux pas te déranger une nouvelle fois, mais j’aimerais savoir ton nom”… Difficile à répondre,  je redevenais un bébé de 3 mois. ” a a a a a a,  e e e e e” les mots ne veulent pas sortir et mon esprit continue de penser les mots que je devait prononcer.

Comme je payais par carte de crédit, il l’a attrapé et a regardé le nom inscrit et m’a demandé “c’est ton nom,  n’est ce pas”,  je secouais la tête pour lui dire oui. J’avais peur qu’il me prenait pour un imbécile ou une muette. Je voulais me lever pour aller aux toilettes,  je suis figée sur place. Cette personne que je voulais rencontrer et lui dire l’effet qu’elle me faisait,  je ne pourrais rien lui dire alors qu’il était face à moi. Qu’est ce qui m’arrive? Pourquoi il m’hypnotise à ce point? Oh oui,  il est mignon et quand il sourit mon coeur pleure de joie et sa voix est tellement suave que je voulais qu’il me parle tous les jours sans s’arrêter.

Je ne pouvais pas avouer à ce péché  mignon qu’il fait battre mon coeur et que je voudrais lui avoir même pour une nuit dans mon lit,  les mots refusent de sortir. Je voulais tellement lui toucher, caresser ses joues, sa bouche mais je ne pouvais rien lui dire,  j’avais complètement perdu ma langue ce jour-là. En partant,  il m’a laissé sa carte sur la table et m’a embrassé sur le front,  mon corps a frisonné lorsqu’il s’approchait de moi,  l’odeur de son parfum est si doux,  j’ai ressenti la douceur de ses lèvres comme une soie effleurant mon front. Waw,  je ne savais pas qu’une personne pourrait avoir autant de pouvoir sur moi. Je l’ai regardé sans aller sans rien dire et au moment où je pouvais lui faire un signe d’au revoir, il avait déjà disparu dans le noir de la nuit. 

J’ai passé plusieurs semaines avant de l’appeler jusqu’au jour où il m’a répondu dans un commentaire sur sa page et depuis ce jour, nous sommes devenus de bons amis… Je lui ai tout avoué et on a beaucoup rit, il est aujourd’hui l’ami le plus cher que j’ai jamais eu et moi, sa fidèle conseillère. Je ne savais pas que je pourrais autant fantasmer sur quelqu’un et même en perdre la parole devant lui, c’était extraordinaire de ressentir autant d’émotions me traverser d’un seul coup sans savoir quoi faire. Un jour je veux de nouveau ressentir ces émotions qui m’ont paralysé pour mon autre moitié. Combien d’entre vous avez déjà été à ma place? Combien d’entre vous qui brûlez d’amour pour une amie ou un ami ? C’est le moment de tout lui dire et libérer votre coeur, la vie est trop courte. Il faut la vivre à fond.

Par Esther V. (Bibi toutan)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: